Ramzi ,mon ami de Beni-saf

BENI-SAF, UNE SURVIVANCE DU PASSE

 

La mémoire et le cœur rassemblent dans ce livre les fragments d'un miroir brisé pour faire revivre un temps qui ne reviendra plus, des moments simples mais riches en sentiments de ce qui fut et demeure une histoire d'hommes et de femmes nés dans cette ville qui a vu cohabiter sous le même ciel trois peuples, trois religions et trois cultures.

Je me sens emporté d'une immense joie et entraîné par un vif désir pour relater ce récit inspiré par ma propre histoire, une histoire dont une grande partie se déroule dans une petite ville qui m'a adopté depuis ma naissance pendant  un temps assez long, une histoire qu'un jour mes enfants et les enfants de mes enfants rechercheront peut-être.

 Je n’ai pas le talent de conteur mais j'essaie de restituer les joies simples de l'enfance, la famille, les bêtises.... Je me souviendrai de cette enfance remplie de rêves et de récits des livres d'école, de plumes et d'encriers.

Rédiger ses souvenirs d’enfance, c'est retourner sur sa vie passée, à faire le chemin à l’envers vers son enfance ....

J'essayerai d'écrire ce modeste ouvrage avec mes souvenirs en tête, en empruntant des idées et des expressions dites et écrites par mes aîné(e)s  qui ont connu ce bled avant moi et mieux que moi et en rendant à l'histoire sa lumière et sa splendeur, en respectant le caractère sacré de la chose écrite comme le recommandent les écritures saintes :

"Veille à être scrupuleux dans l'exercice de ton métier car c'est un office du ciel que tu accomplis et si tu venais à tracer une lettre en moins ou une lettre en trop ce serait comme si tu détruisais le monde entier."

-----------------

Dans ce joli coin de terre d'Afrique, où j'ai vu le jour, je compte tant d'amis et de camarades! J'ai tant aimé cette ville où je suis né, autrefois, si belle et qui m'émeut encore, et pour toujours je crois. J’ai aimé à la fois sa beauté, son charme et l’originalité de ce lieu traditionnellement hospitalier qui fait partie du continent africain.

Ce continent chanté par les poètes se confond à un monde où se mêlent la pureté de l’eau, la fécondité et la richesse d’une terre encore inexplorée de la savane aux horizons purs frémissant aux caresses ferventes des vents  du désert.

 

 

Commentaires (2)

1. yacoubi omar 15/06/2009

salut de montreal pour tous le benisafien...........

2. jamel 16/08/2009

excellent travail effectué par vous Monsieur Brahimi Omar . Ce qui est marquant dans votre roman , vous racontez une periode que nous avons vecu dans la difference ethnique culturelle et sociale et on disait el hamdou Allah
Je vous tire chapeau omar pour ton travail de fouine ce n'etait pas facile , je te salue

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Ce site est à votre disposition ,vous enfants de Beni-saf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site